Mis à jour le 23 décembre 2020

Remember Annie Cordy

Partager sur
métropaul

En ce jour de Noël, j’aimerais qu’on se souvienne d’Annie Cordy qui nous a quittés il y a seulement quelques semaines. En effet, s’il est une femme bruxelloise ayant contribué pendant des décennies de manière exceptionnelle au rayonnement de notre capitale, c’est bien la Baronne Léonie Cooreman. Comme ses 70 ans de carrière l’attestent, elle mérite beaucoup mieux que cette image de « bonne du curé » trop souvent accolée à sa personne. Nini la Chance fut une des plus grandes stars du music-hall francophone au 20ème siècle, capable de jouer sur tous les registres, comme les plus célèbres artistes américains. Respect…

Leonie Cooreman, née le 16 juin 1928, sous le règne d’Albert Ier, à Laeken, aimait à répéter : « Le Roi n’était pas mon cousin mais mon voisin ». C’est le 1er mai 1950, soit trois ans avant un certain Jacques Brel, qu’elle est montée à Paris pour devenir la meneuse de revue du Lido. A partir de là, elle a développé une carrière exceptionnelle, dont l’éclectisme et la richesse n’ont pas eu d’équivalent en France de son vivant, si ce n’est de la part du grand Charles Aznavour. Jugez plutôt : plus de 700 chansons, une vingtaine de comédies musicales, une quarantaine de films, une trentaine de séries et téléfilms, une dizaine de pièces de théâtre, environ 10.000 galas. Au total, elle a chanté près de 2.000 chansons. Excusez du peu…

Mais, malgré ses activités essentiellement hexagonales et le fait qu’elle épousa un Français, Annie Cordy n’a jamais oublié ses origines bruxelloises. Tout au long de sa carrière, elle a continué à se produire sur sa terre natale. Elle a même joué des extraits du Mariage de Mademoiselle Beulemans avec Jacques Lippe au Théâtre des Galeries. Elle tourna dans la capitale belge en 1976 son film le plus émouvant, Rue Haute d’André Ernotte. Le 21 juillet 2003, à l’occasion du 10ème anniversaire de son règne, elle a chanté Place Poelaert devant le Roi Albert II. En 2004, elle a été faite citoyenne d’honneur de la Ville de Bruxelles. En 2005, elle est devenue Baronne Cooreman avec comme devise : « La passion fait la force ». Le 5 juillet 2018, à l’occasion de ses 90 ans, elle a été l’invitée d’honneur de l’Ommegang sur la Grand Place. Et le 8 juillet de la même année, le parc entourant l’ancienne Gare de Laeken, fut baptisé à son nom. Annie Cordy était vraiment une « ketje de Paris »…

Chroniqueur bruxellois + 32 477 33 63 22 • www.aubalcondelactu.be • www.clubgrandplace.eu