Publié le 18 novembre 2020

La stratégie d’électrification de BMW

Partager sur

BMW poursuit de manière cohérente ses objectifs en matière d’électromobilité. Pour preuve, le Centre d’E-compétence récemment créé à Dingolfing, en Allemagne, exclusivement dédié aux ambitions électriques de la marque. La gamme de voitures électrifiées, voitures entièrement électriques et plug-in hybrides est systématiquement élargie. En outre, l’autonomie de la conduite électrique ne cesse de progresser. Le système de propulsion électrique de cinquième génération de la marque est prêt.

Chez BMW, l’électromobilité est l’affaire d’une longue tradition. En effet, l’introduction en 1972 de la BMW 1602 e, le tout premier véhicule entièrement électrique, fut une véritable révolution. Au fil des ans, BMW s’est affirmé comme l’un des constructeurs automobiles les plus innovants au monde avec le développement de concept cars avant-gardistes tels que la BMW E1 et la BMW Vision EfficientDynamics, un modèle sport.

En matière de choix, la balle est dans le camp du client
Depuis, BMW a largement dépassé cette phase conceptuelle. Au sein de la gamme actuelle, des modèles entièrement électriques et plug-in hybrides côtoient ceux dotés de systèmes à carburant classique. Ce choix, appelé ‘Power of Choice’, est un concept cher à BMW. « Chaque conducteur de BMW a des attentes qui lui sont propres, nous pensons qu’une seule technologie de propulsion ne peut pas répondre aux besoins de tous. La personne qui prend le volant d’une BMW vit-elle en ville ou à la campagne ? Quelles sont ses exigences en matière de mobilité ? Qu’en est-il des infrastructures de recharge et de la législation relative aux émissions ? Tous ces éléments jouent un rôle dans son choix. Nous laissons nos clients déterminer quelle BMW lui procure le plus de plaisir de conduire », explique Pieter Nota, membre du conseil d’administration de BMW AG. Même au sein de la gamme des plug-in hybrides, le choix est vaste. La nouvelle BMW Série 5 est exemplaire à cet égard : les clients peuvent choisir parmi cinq variantes hybrides différentes en plus des modèles classiques à essence et diesel.

Avantage considérable : une e-expertise développée en interne
Le groupe BMW vise un total de 25 modèles électrifiés d’ici 2023, dont plus de la moitié seront entièrement électriques. BMW prévoit qu’entre 15 et 25 % des modèles vendus dans le monde seront électrifiés d’ici la fin 2025. Le groupe BMW dispose d’une expertise unique dans la production de véhicules électriques : en effet, la propulsion électrique intégrée et les batteries high-voltage de nouvelle génération ont été développées en interne par BMW même. Parallèlement à la technologie de propulsion, l’autonomie électrique évolue également. Celle-ci fluctue autour de 50 km pour les modèles plug-in hybrides actuels – ce qui est idéal pour les déplacements urbains et périurbains –, mais à l’avenir, elle pourrait monter jusqu’à 100 km, selon le segment.

La BMW i3 née électrique

Nouveau : le Centre d’E-compétence
BMW a accentué sa stratégie d’électrification en juillet 2020 en créant sur le plus grand site de production de BMW, à Dingolfing en Allemagne, un nouveau Centre d’E-Compétence distinct. Jusqu’à 2 000 employés y produiront des systèmes de propulsion électrique pour un demi-million de voitures par an. La technologie dite ‘eDrive’ de BMW de cinquième génération qui y est produite intègre de nouvelles batteries encore plus puissantes. La dernière génération de BMW e-drive est opérationnelle depuis la fin de l’été 2020, lorsque la toute première BMW iX3 est entrée en production.