Mis à jour le 4 novembre 2020

Nadal : 13 son numéro de chance

Partager sur

Glaner 13 titres en 16 ans, voilà probablement la série gagnante la plus forte de toute l’histoire du sport. 13 titres pour autant de moments de pur bonheur parisien… Flashback.

1. RAFAEL NADAL V/S MARIANO PUERTA 6-7, 6-3, 6-1, 7-5 (2005)
Dès sa première participation, c’est tout de suite bingo pour un « Rafa » âgé de dix-neuf ans. Après s’être imposé en quatre sets face à Roger Federer en demi-finale, il entame une bataille enragée face à l’Argentin Mariano Puerta. Un match aussi bizarre qu’imprévisible duquel on apprendra plus tard que Puerta était dopé…

2. RAFAEL NADAL V/S ROGER FEDERER 1-6, 6-1, 6-4, 7-6 (2006)
C’est la première finale à Paris entre les deux rivaux. Un match divertissant, où Nadal remporte toujours la partie. “J’ai essayé, mais je n’en pouvais plus”, soupira Federer, déçu, et qui perd pour la première fois une finale du Grand Chelem.

3. RAFAEL NADAL V/S ROGER FEDERER 6-3, 4-6, 6-3, 6-4 (2007)
Une réédition de l’année d’avant… avec un résultat identique ! « Je suis très content », déclarait Nadal. “Mais je suis aussi triste pour Roger. C’est un bon ami et un grand champion.”

4. RAFALE NADAL V/S ROGER FEDERER 6-1, 6-3, 6-0 (2008)
S’il s’agit de la troisième finale d’affilée entre les deux grands maîtres, jamais la différence n’aura été aussi grande. Face à un Nadal de 22 ans, Federer s’en expliquera presque embarassé : “J’avais quand même espéré gagner plus de quatre jeux, mais Rafa a été très fort cette année. Il m’a dominé comme jamais auparavant.”

5. RAFAEL NADAL V/S ROBIN SÖDERLING 6-4, 6-2, 6-4 (2010)
Probablement pour se venger de son exécution de 2009, Rafa n’aura laissé aucune chance au Suédois. “J’étais mal préparé l’année dernière, mais maintenant je suis de retour”, déclarait Nadal. Paris le sait désormais : quand Nadal est en forme, il est presque imbattable.

6. RAFAEL NADAL V/S ROGER FEDERER 7-5, 7-6, 5-7, 6-1 (2011)
Cette année-là, Nadal égale le 6e titre de Borg. A l’issue du match, Federer admet : “Nadal était juste le meilleur.” Ce à quoi Nadal rétorqua « Je ne suis pas le meilleur joueur de l’histoire du tennis, je suis parmi les meilleurs, et ça me suffit ».

7. RAFAEL NADAL V/S NOVAK DJOKOVIC 6-4, 6-3, 2-6, 7-5 (2012)
Cette première rencontre avec Djokovic aura été ponctuée d’un fait étrange, puisqu’elle se sera jouée sur 2 jours. On les avait en effet renvoyés à l’hôtel alors que le Serbe avait une avance de 2-1 dans le quatrième set. Le lundi après-midi, c’est un Nadal gonflé à bloc qui s’élance sur le court, renversant immédiatement la tendance. Une septième victoire pour Rafa et, pour le tournoi, une première victoire fêtée un autre jour qu’un dimanche depuis 1973.

8. RAFAEL NADAL V/S DAVID FERRER 6-3, 6-2, 6-3 (2013)
On pourrait finalement dire que cette 8e victoire s’est jouée en demi-finale lorsque l’Espagnol a battu Djokovic 9-7 au cinquième set et ce, après une bataille épique. Car lors de la réelle finale, il n’y a quasiment pas eu de combat. Un match décevant ponctué par l’arrivée impromptue sur le court Philippe Chatrier d’un individu doté d’un feu de Bengale…

9. RAFAEL NADAL V/S NOVAK DJOKOVIC 3-6, 7-5, 6-2, 6-4 (2014)
Cette année-là, Nadal n’a pu retenir ses larmes. Probablement parce qu’après avoir perdu ses 4 derniers duels contre Djoko, cette victoire avait une saveur inattendue. Gentleman, il déclara “Je suis désolé pour Novak. Lui aussi méritait de gagner ce tournoi”. Une prédiction puisque Djoko remporta le titre deux ans plus tard.

10. RAFAEL NADAL V/S STAN WAWRINKA 6-2, 6-3, 6-1 (2017)
Et de 10 ! « C’est magique ce qui s’est passé aujourd’hui. J’ai eu des moments difficiles, des blessures. C’est donc formidable de connaître à nouveau le succès.” L’année précédente, Nadal avait dû abandonner au troisième tour en raison d’une blessure au poignet et, en 2015, il s’était incliné en quart de finale contre Djokovic. Une Victoire en forme de résurrection donc…

11. RAFAEL NADAL V/S DOMINIC THIEM 6-4, 6-3, 6-2 (2018)
Une fois encore, cette finale aura été acquise sans beaucoup de résistance. A part peut-être en quart de finale, contre Diego Schwartzman, Rafa a dominé tous ses matches. “J’ai joué mon meilleur match du tournoi en finale et j’ai dû le faire parce que Dominic joue au tennis avec force et agressivité”, déclarait poliment Nadal après ce 11e sacre.

12. RAFAEL NADAL V/S DOMINIC THIEM 6-3, 5-7, 6-1, 6-1 (2019)
Après deux sets fantastiques, le ressort de Thiem casse… Probablement que sa demi-finale l’opposant à Djokovic avait été de trop. « Quand j’ai joué ici pour la première fois en 2005, je n’aurais jamais imaginé que j’y retournerai en 2019 et fêterai à nouveau le titre », déclarait Nadal qui devenait ainsi le premier joueur à remporter douze fois un tournoi du Grand Chelem.

13. RAFAEL NADAL V/S NOVAK DJOKOVIC 6-0, 6-2, 7-5 (2020)
Serait-ce la victoire la plus symbolique ? Celle qui lui a valu son 20eme triomphe en Grand Chelem. « Cette victoire signifie tout pour moi après une année difficile », a déclaré Nadal touché. “Aujourd’hui, je ne pense pas aux chiffres, ni au record égalé de Roger. Je pense à ma victoire à Roland Garros et à l’histoire d’amour que j’entretiens avec cette ville.”

Extrait du Play Tennis 374, disponible ICI.