Publié le 2 novembre 2020

Emma Watson, une ambassadrice au top

Partager sur

Elle campait l’arrogante Hermione, véritable Madame Je-sais-tout, dans la série cinématographique Harry Potter. Ensuite, elle a incarné l’héroïne romantique dans un autre film du box-office, La Belle & La Bête. Emma Watson revêt de nombreux visages, mais celui qui peut-être lui va le mieux est celui d’activiste.

En 2014, elle est nommée par l’UN Femmes, l’Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes dans le monde, ambassadrice de bonne volonté, qui, grâce à sa notoriété, soutient une cause spécifique. Ce jour-là, le site des Nations Unies a planté : “L’annonce exceptionnelle de la nomination d’@EmWatson en tant qu’ambassadrice de bonne volonté fait crasher notre site ! Nous nous excusons pour toute gêne occasionnée et espérons pouvoir rétablir la situation le plus rapidement possible”, ont-ils dû twitter. Son premier engagement officiel remonte toutefois à 2010, au lancement de Feel Good Style, un site sur la mode et les produits de beauté écologiques. Ensuite, elle a collaboré avec People Tree, une marque éthique destinée à sensibiliser les jeunes de 16 à 24 ans à l’organic-fashion. Très active également sur les réseaux sociaux, Emma, au moment de la sortie de La Belle & La Bête, a créé sur son Instagram @The Press Tour : un ensemble de tenues durables qu’elle a portées pendant toute la promotion du film. Importante également, son adhésion au #GreenCarpetChallenge, un défi proposé par l’éco-activiste Livia Firth, qui depuis 2009 a convaincu les plus grandes maisons de couture à s’engager à réaliser des créations qui respectent l’environnement.

Récemment, Emma Watson est également devenue le visage de Good on you, une plateforme de fashionistas, de scientifiques et d’écrivains, réunis pour compiler des classements mis à jour de plus de 2 000 marques engagées dans la mode éthique. “Nous avons tous la possibilité de changer le monde. La mode est une force créative. Elle a le pouvoir de persuader, d’influencer et de transformer. Quand nous nous engagerons véritablement pour la transparence et la durabilité, les autres sphères suivront.”

Extrait tiré du Gentlemen & Ladies numéro 23, disponible ICI.