Mis à jour le 8 octobre 2020

Chroniques de la résilience bruxelloise (27)

Partager sur
métropaul

A la découverte d’Ernest Blerot et de l’Art Nouveau à la Galerie Flore

Vous avez jusqu’au 17 octobre pour visiter l’exposition dédiée à Richard Höglund à la Galerie Flore près des Étangs d’Ixelles. Ce faisant, vous aurez également l’occasion de (re)découvrir un autre créateur d’exception en la personne d’Ernest Blerot. En effet, le bâtiment abritant la galerie a été conçu par l’architecte ixellois. En cette année du 150èmeanniversaire de sa naissance, il est important de se remémorer l’œuvre de celui qui fut l’un des maîtres de l’Art Nouveau à Bruxelles…

Amaury de la Moussaye fait partie de ces Français qui sont tombés amoureux du patrimoine bruxellois. Tellement amoureux qu’il achète en 2006 cette superbe maison Art Nouveau sise au numéro 40 de la Rue de la Vallée à proximité des Etangs d’Ixelles. L’idée est d’y installer la version bruxelloise de sa galerie parisienne, en l’occurrence de la Galerie Flore. Pendant 4 ans, entre 2015 et 2019, il va s’atteler à rénover cet immeuble créé par Ernest Blerot en 1903 et classé par la Commission Royale des Monuments et Sites. Il est permis d’affirmer que sans l’obstination de notre ami français et sans l’expertise de l’entrepreneur Group Construct, cette pépite de l’architecture bruxelloise n’existerait plus. Aujourd’hui, l’esthétisme de cette demeure ajoute une dimension artistique à l’expo Richard Höglund qui s’y déroule (jusqu’au 17 octobre). Je vous invite notamment à contempler cette très belle et très rare mosaïque au sol, typique de l’esthétique Art Nouveau et de la « patte florale » d’Ernest Blerot.

Cette expo organisée par la Galerie Flore me fournit donc l’opportunité de raviver la mémoire d’Ernest Blerot, né il y a 150 ans. Il fit partie de cette vingtaine d’architectes qui, à la fin du XIXème siècle, au début du XXème siècle, élevèrent Bruxelles au rang de capitale mondiale de l’Art Nouveau. Même s’il n’est pas du niveau de Horta, de Hankar ou de Van de Velde, notre architecte ixellois est remarquable par la créativité et la productivité dont il fit preuve pendant une période assez courte. Entre 1896 et 1909, il érigea pas moins de 76 maisons, hôtels de maître, villas, principalement à Ixelles, Saint-Gilles, Bruxelles-Ville, Forest, Uccle, Woluwé-Saint-Pierre, Boitsfort. Son chef d’œuvre, digne de Gaudi, fut sa maison personnelle, située près des étangs d’Ixelles et démolie en 1965 sur l’autel de la bruxellisation. D’autres fleurons sont à découvrir dans le Quartier Saint-Boniface à Ixelles et Rue Vanderschrick à Saint-Gilles. Remember Ernest Blerot…

Chroniqueur bruxellois + 32 477 33 63 22 • www.aubalcondelactu.be • www.clubgrandplace.eu