Mis à jour le 20 août 2020

Chroniques de la résilience bruxelloise (20)

Partager sur
métropaul

La plus grande fresque d’Europe est à Bruxelles !

 

Tous les (vieux) Bruxellois se souviennent de la fameuse Tour ITT qui apparut sur l’Avenue Louise au début des années 70’, marquant de son empreinte l’entrée sud de la capitale. Certains prétendaient qu’elle était transparente. D’autres se plaignaient de ce qu’elle écrasait l’Abbaye de la Cambre. Aujourd’hui, ne dites plus « Tour ITT » mais « IT Tower ». A l’initiative de son propriétaire, AG Real Estate, elle va présenter, d’ici la fin de l’été, la plus grande fresque artistique d’Europe. L’occasion est unique de montrer à la planète que Bruxelles revit en ces temps de coronavirus…

Serge Fautré, CEO d’AG Real Estate, est du genre persévérant. Il en a marre du BB ou « Brussels Bashing » (marque déposée). Depuis quelques années, avec la bénédiction des pouvoirs publics, il s’attache à redorer le blason de la capitale. Périodiquement, son équipe, sous la houlette notamment de Roxane Decraemer, organise des opérations originales afin d’animer Bruxelles. Il y a 4 ans, juste avant la démolition de l’immeuble, AG Real Estate avait ainsi installé un restaurant éphémère sur le toit du Parking 58. Il y a deux ans, le parcours des Brussels City Dolls avait égayé le Pentagone. Et cette année, le projet de trois street artists réputés – ALVARI, KOOL KOOR et MINO1 – retient l’attention. Avec ses 4.000 m2 apposés sur la tour technique de l’IT Tower, Ground Up sera le plus grand vinyle artistique d’Europe. Située entre le Bois de la Cambre et la Maison Degand, cette œuvre collective à « 6 mains » touchera tous ceux qui pénètrent Bruxelles par le sud..

Force est de constater que le service de presse d’AG Real Estate a frappé fort. Ground Up a fait la une de, quasiment, tous les journaux belges cette semaine. Maintenant, le challenge est de séduire les médias étrangers et de replacer Bruxelles sur la carte du monde. Nul doute que la Région de Bruxelles-Capitale et Visit.Brussels soutiendront cette démarche. Mais, au-delà de cette médiatisation, il faut surtout que les Bruxellois s’approprient leur nouveau « totem ». La Ville de Bruxelles en est tellement convaincue qu’elle va maintenir, à la rentrée, la fermeture du Bois de la Cambre. En créant des embouteillages autour de l’Avenue Louise, la municipalité bruxelloise permettra aux automobilistes de prendre le temps de contempler la fresque. Trop fort, ce Close !

Chroniqueur bruxellois + 32 477 33 63 22 • www.aubalcondelactu.be • www.clubgrandplace.eu