Mis à jour le 11 août 2020

10 livres à lire au moins au moins une fois dans sa vie

Partager sur

Durant les vacances, on prend souvent le temps de lire un bon bouquin au soleil, ce que l’on a généralement pas le temps de faire le reste de l’année. Mais quel livre choisir ? Voici une liste de 10 incontournables de la littérature.

 

Farenheit 451 de Ray Bradbury
Dans un monde futur, la lecture a été interdite à tous. Montag, un pompier de la brigade 451 est chargé de brûler tous les livres qu’il croise sur son chemin. Jusqu’au jour où il en sauve un des flammes avant de se plonger dedans. Le pompier va alors entamer une lutte contre le système totalitaire pour répandre la culture, le sens critique et la capacité de réflexion.

Orgueil et préjugés de Jane Austen
Jane Austen met en scène cinq sœurs et dépeint la société anglaise de la fin du XVIIIe siècle. Les personnages charismatiques et drôles et les premiers émois amoureux d’Elizabeth Bennet en font un roman plein de rebondissements.

L’écume des jours de Boris Vian
Boris Vian met en scène Colin et Chloé, malade à cause d’un nénuphar qui grandit inévitablement dans son poumon droit. Un roman d’amour onirique considéré comme l’un des plus beaux de son époque.

Le deuxième sexe de Simone de Beauvoir
Ce livre a changé la face du féminisme. Pour la première fois, ce mouvement se trouvait justifié et expliqué par des références philosophiques et historiques. Simone de Beauvoir y invite les femmes à réellement prendre possession de leurs actions et de leurs destinées en s’engageant.

La métamorphose de Franz Kafka
Un matin, Gregor se réveille d’un terrible cauchemar et réalise qu’il s’est transformé en un horrible insecte, rejeté par la société et même par sa famille. Une nouvelle profondément angoissante et oppressante qui résume à elle seule la puissance de l’écriture.

1984 de George Orwell
Roman essentiel de science-fiction, « 1984 » touche à la surveillance façon « Big Brother », mais aussi à la délation, à la propagande et à l’étouffement de tout sens critique. En bref, tout ce qui est, encore aujourd’hui, utilisé pour la mise en place d’une pensée unique. Moderne et troublant.

Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur de Harper Lee
Dans les années 30, Atticus Finch élève seul ses deux enfants, dans une petite ville d’Alabama. Avocat commis d’office pour défendre un Afro-Américain accusé de viol sur une Blanche et risquant la peine de mort, il va devoir affronter la cruauté  et les préjugés des habitants de Maycomb, plongés dans la récession et le ségrégationnisme.

L’étranger d’Albert Camus
Le premier roman d’Albert Camus met en scène Meursault, un condamné à mort. Sur une plage, il a tué une personne « parce qu’il faisait chaud ». Dans ce roman, Albert Camus amorce une réflexion sur l’existence, qu’il poursuivra ensuite dans chacune de ses œuvres.

La nuit des temps de Barjavel
Une expédition en exploration au Pôle Sud détecte des signaux perçus avec un appareil de sondage sous glaciaire. Les scientifiques découvrent alors une cité souterraine, à 900 mètres de profondeur, issue d’une civilisation datant vraisemblablement de 900 000 ans.

Le portrait de Dorian Gray d’Oscar Wilde
Dorian Gray a fait le vœu de ne jamais vieillir et celui-ci se réalise miraculeusement chaque jour. Le jeune dandy profite de la chance qui lui est donnée pour jouir de tous les plaisirs de la vie, alors que seul son portrait semble porter les stigmates du temps qui passe. « Les folies sont les seules choses qu’on ne regrette jamais », écrit Oscar Wilde dans ce qui restera son seul roman, hymne à l’hédonisme.