Mis à jour le 15 juin 2020

Roland Garros, un rêve qui se réalise

Partager sur
Rafael NADAL from Spain in action during the final of the French Tennis Open Day 15 at Roland-Garros arena on June 09, 2019 in Paris, France. Photo by ABACAPRESS.COM

Rafael Nadal vs Dominic Thiem 6-3, 5-7, 6-1, 6-1


La grande nouvelle du début de ces Internationaux de France est naturellement le retour de Roger Federer à Paris. Le Suisse de 37 ans avait tiré un trait sur trois éditions du tournoi parisien pour reposer son corps et mieux se préparer pour Wimbledon.

Cette année cependant, il se sent suffisamment en forme pour participer aussi à la saison sur terre battue et bien prester à Roland Garros. La légende suisse a au final fait bien mieux que cela, atteignant facilement les quarts de finale où il remporte un duel épique face à son compatriote Stan Wawrinka. En demi-finale par contre, il ne peut pas grand-chose contre le maître de la terre, Rafael Nadal. Il n’est d’ailleurs pas le seul. Un vent digne d’une tempête fait par ailleurs que ce 39e affrontement entre les deux surhommes n’est pas de très grande facture. “C’était de la folie”, déclare par la suite Federer qui ne prend cependant pas ces circonstances mouvementées comme excuse. “Personne ne s’approche de son niveau. Je ne saurais même pas à qui demander pour m’entraîner avant un tel match, parce qu’il n’y a personne qui joue comme Rafa. Sa profondeur de balle et sa manière de bouger près de la ligne de fond sont incroyables.” Un commentaire qui fera plaisir à Nadal.

Remake de 2018
La Majorquin perd quand même un set contre David Goffin mais n’est jamais vraiment inquiété sur la route de sa douzième finale à Paris. Novak Djokovic semble être tout désigné pour détrôner le Roi Rafa, mais le numéro un serbe perd pied dans sa demi-finale face à Dominic Thiem. Dans un match étalé sur deux jours, Djokovic est d’abord fortement irrité par les conditions de jeu difficiles (vent et pluie), avant de devoir reconnaître la supériorité de son bourreau autrichien sur terre battue. Thiem, 25 ans, parvient de son côté à garder tout son sangfroid et ne pas céder à la panique lorsque, alors qu’il mène 4-1 dans le cinquième set, une nouvelle averse fait rentrer les joueurs aux vestiaires pendant une heure. De retour sur le court central, Djokovic revient aussi dans la rencontre, ce qui donne un final à haute tension. La tête de série numéro un sauve ainsi deux balles de match à 4-5, avant que Thiem, fort physiquement et mentalement, ne rafle tout de même la mise deux jeux plus tard pour se hisser pour la deuxième année de suite en finale. Pour Djokovic, cette défaite marque la fin d’une série de 26 victoires consécutives en Grand Chelem, et il manque aussi la chance de gagner quatre titres du Grand Chelem de suite. Le remake de la finale de 2018 est agréable et passionnant pendant deux sets mais, après avoir remporté le deuxième set, Thiem perd complètement les pédales et Nadal se dirige en roue libre vers une douzième Coupe des Mousquetaires. “Quand je suis venu ici pour la première fois en 2005, je n’aurais jamais rêvé pouvoir être ici et gagner à nouveau en 2019”, sourit Nadal après sa 23evictoire de suite à Roland Garros. “C’est un rêve qui se réalise.”

Extrait du Play Tennis 372, disponible ICI.