Mis à jour le 30 avril 2020

Les nouvelles stars des greens !

Partager sur

Viktor Hovland, Victor Perez, Matthew Wolff, Collin Morikawa, Rasmus Hojgaard : à peine débarqués sur l’European Tour ou sur le PGA Tour, ils y ont déjà remporté un titre et sont des stars en puissance, chacun dans leur style particulier. Portrait de ces jeunes loups au mental d’acier et au swing affûté.

Viktor Hovland : il a déjà marqué les esprits
Passé pro en juin dernier, au lendemain de l’US Open, le Norvégien Viktor Hovland a frappé fort dès le début de sa carrière, en réussissant notamment 19 cartes consécutives sous la barre des 70 sur le PGA Tour américain. Il battait ainsi ce record peu banal détenu depuis 2001 par Bob Estes (17). Genre de performance qui marque bien sûr les esprits, à tel point que de nombreux observateurs ont projeté le prodige norvégien dès cette année dans l’équipe européenne de Ryder Cup. Ce qui est tout à fait possible, Hovland ayant remporté fin février le Puerto Rico Open, soit son premier tournoi sur le PGA Tour.

Self control
Du haut de ses 22 ans, Hovland a en effet obtenu une full card sur le circuit US. Issu de l’université d’Oklahoma City, il était évident qu’Hovland, qui impressionne par son swing, son aisance naturelle, son sourire carnassier et une qualité de petit jeu phénoménale, devait se mesurer directement au top mondial sur le PGA Tour. Vainqueur de l’US amateur 2018, le Norvégien a été invité au Masters 2019. C’est là qu’il est apparu pour la première fois aux yeux du grand public. Évoluant notamment aux côtés du champion en titre Patrick Reed lors des deux premiers tours, il ne s’est pas montré impressionné, rentrant finalement quatre cartes très régulières (72-71-71-71) pour terminer 32e exaequo. Une performance de taille qui lui permettait par la même occasion de grimper à la première place mondiale au niveau amateur. Fort de ce nouveau statut, il disputera alors l’US Open à Pebble Beach, finissant sans trembler à la 12e place (-4). Et ce en faisant tomber au passage le record du score le plus bas pour un amateur à l’US Open détenu par Jack Nicklaus depuis… 1960 !

Il passe donc professionnel au lendemain de cet exploit mémorable, tout en signant un contrat de sponsoring avec l’équipementier Ping Golf. S’il n’a pas sécurisé sa carte sur le PGA Tour en à peine cinq tournois dont une 4e place au Wyndham Championship en fin de saison 2019, Hovland a néanmoins décroché ses droits de jeu via une 2e place en finale du Web.com Tour. Le natif d’Oslo doit donc désormais confirmer en tant que “rookie”, lui qui a désormais placé la Norvège sur la carte du golf mondial.

Extrait du Play Golf 278
Découvrez les autres stars du green dans la suite de l’article ICI.