Publié le 28 avril 2020

Jack Nicklaus, les 80 ans d’une légende

Partager sur

Jack Nicklaus a célébré le 21 janvier dernier ses 80 ans bien frappés, à l’instar de son swing de la meilleure époque. The Golden Bear, reconverti en architecte de golf, a toujours bon pied bon oeil, voyageant encore à travers le monde. Il a d’ailleurs été aperçu dernièrement du côté de… Knokke, où le nouveau parcours prévu pour 2022 portera sa griffe. Retraçons en 80 moments clés une carrière marquée bien sûr par ses 18 titres en Majors.

1. Première balle à 10 ans.
Jack découvre le golf à l’âge de 10 ans, en accompagnant son père Charlie sur le parcours du Scioto Country Club à Columbus (Ohio). Il attrape directement le virus, tout en prenant des cours avec Jack Grout, le head pro du club. Sa première carte ? 51 sur 9 trous. Pas question de jouer en stableford, mais bien uniquement en strokeplay.

2. Réprimande paternelle.
Lors de l’une de ses premières compétitions, il est surpris par son père en train de jeter un club par frustration. La réprimande paternelle qui s’en est suivi a façonné le comportement de Jack, exemplaire tout au long de sa carrière.

3.Triplé à l’Ohio Junior.
Jack a remporté à trois reprises l’Ohio State Junior Championship (1953-55).

4. Handicap +3 à 13 ans.
Il casse la barre des 70 pour la première fois à 13 ans, obtenant un handicap officiel de +3.

5. Lors de l’USGA Junior Championship U17, son premier tournoi national disputé à l’âge de 13 ans, il gagne ses trois premiers matchs avant d’être éliminé au 4e tour.

6. Pénalisé par le directeur de l’USGA.
Arrivé en retard lors d’un tournoi amateur, il est pénalisé par Joe Dey, le directeur exécutif de l’USGA. “Outre mon père et mon coach, Joe a été l’une des personnes qui a le plus influencé ma carrière”

7. Premier hole in one.
Il fait son premier hole in one à 14 ans lors du Scioto Junior Championship, sur un trou de 154 yards.

8. Rencontre avec Bobby Jones.
S’il perd au premier tour (1 down) lors de son premier US Amateur Championship à l’âge de 15 ans, Jack aura le plaisir de serrer la main de Bobby Jones à cette occasion.

9. Ohio State Open à 16 ans.
Jack s’impose pour la première fois contre des pros à l’Ohio State Open en 1956.

10. Premier titre national.
Il remporte son premier titre national à l’âge de 17 ans, lors de l’US National Jaycees Championship disputé au Scarlet Golf Club (Colombus).

11. Champion de basket-ball.
Outre le golf, Jack pratique également le basket-ball à haut niveau, en étant d’ailleurs repris dans la première All-League High School Basketball Team. Lors de la saison, il a notamment réussi 21 lancersfrancs consécutifs.

12. Barbara Bash, le coup de foudre.
Jack et Barbara se rencontrent via des amis communs sur le campus universitaire d’Ohio State. Moins de deux ans plus tard, il la demande en mariage, le jour de Noël 1959. Ils se marient l’été suivant. “Barbara a été le cadeau le plus précieux de ma vie” souligne-t-il. “Elle est ma raison d’être, ma plus grande supportrice, ma meilleure amie et l’amour de ma vie.”

13. Cut raté à l’US Open.
Il dispute son premier US Open en 1957, à Inverness, où il rate le cut.

14. Cut réussi à l’US Open.
Il passe le cut lors de son deuxième US Open en 1958, au Southern Hills Country Club, où il finit T41.

15. Arnold Palmer à 18 ans.
Il rencontre pour la première fois Arnold Palmer lors d’un match exhibition à Athens (Ohio).

16. Walker Cup.
Nicklaus est sélectionné dans l’équipe US de Walker Cup en 1959. Soit la première de ses 17 sélections nationales, comprenant aussi 8 Ryder et 4 Presidents Cups.

17. Appétit vorace au Masters.
Il dispute son premier Masters à l’âge de 19 ans. Il marque les esprits par son appétit vorace… au sens propre du terme, car il mange deux steaks à chaque dîner.

18. Phil Rodgers.
Lors de son premier Masters, il partage sa chambre au Crow’s Nest avec Phil Rodgers, qui l’aidera 20 ans plus tard au petit jeu afin de donner un second souffle à sa carrière.

19. Putter à North Berwick.
Lors de son premier voyage en Écosse (1959), il achète son putter Ben Sayers à North Berwick, soit un putter qui lui permettra selon lui de s’imposer notamment à deux reprises à l’US Amateur Championship (1959 et 1961). Le 1er à Broadmoor (Colorado), le 2e à Pebble Beach.

20. Honoré à la NCAA.
Membre de l’équipe de l’Ohio State University, Jack est nommé NCAA All-American en 1960 et 1961.

Découvrez la suite de l’article ICI