Mis à jour le 6 avril 2020

Lady de la semaine : Gabrielle Caunesil

Partager sur

Née à Paris, le 20 octobre 1992, Gabrielle Caunesil est mannequin, femme d’affaires et inflenceuse.

Sa carrière débute à 18 ans, alors qu’elle étudie la psychologie. A la sortie des cours, elle est repérée par un des représentants de l’agence Elite Paris.

Elle signe et entame les shootings photo pour de nombreuses campagnes, de Morellato à Etam, Dior, Armani, Adidas et bien d’autres.

Malgré le fait qu’elle ait déjà 28 ans, sa carrière de mannequin continue alors que de nombreuses mannequins prennent leur “retraite” à cet âge là.

Sur les réseaux sociaux, Gabrielle possède une communauté de fans d’un million de personnes qui la suivent dans son quotidien. Elle profite de sa notoriété pour partager ses valeurs et ses combats, elle lutte notamment contre l’utilisation de plastique, le harcèlement et prône l’égalité hommes-femmes.

Abandonnée par sa maman lorsqu’elle n’avait que 6 ans, Gabrielle a toujours vécu avec son père qui a été très présent pour elle. Il lui a inculqué de belles valeurs mais lui a surtout appris à être fière de son statut de femme.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Gabrielle Caunesil Pozzoli (@gabriellecaunesil) le

En novembre 2019, elle crée sa propre marque de vêtements : La semaine Paris.
La marque propose des vêtements qui s’adaptent autant au quotidien qu’à la fête, avec des robes scintillantes, des tops aux manches bouffantes, mais aussi des ensembles veste-pantalon en vinyle.

En janvier 2018, Gabrielle épouse Riccardo Pozzoli à Malibu. Un mariage intime rien qu’à deux.

En septembre 2019, ils se marient une deuxième fois en présence de leurs amis et leur famille.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Gabrielle Caunesil Pozzoli (@gabriellecaunesil) le

Malgré les problèmes qu’elle a pu rencontrer dans sa vie, Gabrielle a toujours réussi à faire passer un message positif auprès de sa communauté.

Découvrez Zendaya, la lady de la semaine passée.

Par Louise Vandezande