Mis à jour le 31 mars 2020

Le XXe siècle bruxellois, de Magritte à Hergé…

Partager sur
métropaul

Si le XIXe siècle à Bruxelles fut en grande partie marqué par la littérature, de Victor Hugo à Charles Baudelaire en passant par Paul Verlaine et Arthur Rimbaud, le XXe siècle fut plus éclectique. La peinture, la chanson, la danse, l’architecture, la BD entrent désormais dans le firmament bruxellois grâce à des créateurs d’envergure planétaire. Mais, comme l’indique le livre de Marc Meganck, leurs parcours sont plutôt chaotiques…

Du 23 avril au 3 mai 1927, René Magritte (1898-1967) réalise sa première exposition personnelle à la Galerie Le Centaure à l’Avenue Louise. Hélas, l’exposition ne rencontre pas le succès escompté. Dépité, le peintre surréaliste part s’installer avec sa femme près de Paris. Il en reviendra deux ans plus tard. Depuis 2009, à la Place Royale, un superbe musée lui est consacré, lui offrant à titre posthume la gloire dans sa ville de cœur. Un autre géant de la créativité bruxelloise est Jacques Brel (1929-1978). C’est en 1953 qu’il quitte la cartonnerie familiale d’Anderlecht pour rejoindre la Ville Lumière. Il s’est déjà produit dans les cabarets de l’Îlot Sacré en 1952, dans un quasi-anonymat. Il va donc tenter sa chance à Paris. Avec la réussite que l’on sait…

Une autre icone de la culture bruxelloise est Maurice Béjart (1927-2007). Le Marseillais d’origine crée dans la capitale belge en 1959 sa plus célèbre chorégraphie Le Sacre du printemps. Et un an plus tard, il fonde le Ballet du XXe siècle. Son aventure bruxelloise s’arrêtera en 1987 à la suite de son désaccord avec le directeur de La Monnaie, Gérard Mortier. En 1965, c’est le pic le plus aigu de l’épidémie de « Bruxellisation ». Malgré de vives protestations nationales et internationales, la Maison du Peuple de Bruxelles est démolie. Le chef d’œuvre Art Nouveau conçu par Victor Horta (1861-1947) à deux pas du Sablon disparaît du paysage urbain. Enfin, Georges Remi, dit Hergé, né à Etterbeek le 22 mai 1907, s’éteint, quant à lui, le 3 mars 1983 à Woluwé-Saint-Lambert. Il est enterré au cimetière du Dieweg à Uccle. Le musée qui lui est dédié n’est pas à Bruxelles mais à Louvain-la-Neuve. Décidément, ce XXe siècle n’est pas un long fleuve tranquille pour les plus grands artistes bruxellois…

Porte-parole du Club Grand Place + 32 477 33 63 22 • www.aubalcondelactu.be • www.clubgrandplace.eu