Mis à jour le 28 janvier 2020

Tennis – Organiser un tournoi en Belgique : Ça passe ou ça casse ?

Partager sur

Ça n’a jamais été une mince affaire, dans un petit pays. Rassembler assez de fans de tennis pour remplir une énorme salle comme le Sportpaleis, c’est mission impossible. Nous présentons ici les plus grands tournois belges de l’histoire.

Belgian Open Championships – 1900/1981 – Bruxelles
Le premier tournoi de tennis international jamais organisé en Belgique voit le jour sous le nom d’Internationaux de Belgique de tennis en 1981. À partir de 1971, le tournoi est organisé sous une autre appellation,  ‘Belgian Open Championships’. Ce n’est qu’en 1977 qu’il renaît de ses cendres sous le nom de ‘Belgian Open’. En 1979, Ivan Lendl y joue sa toute première finale dans un tournoi ATP, Il perd la rencontre. Un an plus tard, c’est l’Australien Peter McNamara, décédé cette année à l’âge de 64 ans, qui rafle la mise.

Donnay Indoor Championships – 1981/1992 – Forest National
Appelé ‘BIC’ (Belgian Indoor Championships) dans le jargon des joueurs, ce fleuron de la marque de raquettes Donnay utilise la mythique enceinte de Forest National pour se faire un nom et une réputation sur le circuit tennistique. L’édition de 1984 voit par exemple une étonnante finale à sens unique opposant John McEnroe et Ivan Lendl. Malgré quatre Belges à l’affiche. Cela semble marcher en 1990, lorsque Boris Becker vient y chercher un 25e titre ATP en carrière.

European Champions’Championship – 1982/ 1998 – Sportpaleis d’Anvers
La Flandre ne pouvait pas rester sans participer à cette mouvance tennistique initiée dans la capitale. En 1985, après une victoire en finale contre McEnroe, Lendl est le premier joueur à remporter la raquette en diamants. Un changement de cap est alors décidé pour transformer le tournoi en un événement ATP, à partir de 1992. En 1992, avec Greg Rusedski comme ultime vainqueur, le rideau tombe sur ce qui reste un remarquable épisode de l’histoire belge du tennis.

Belgian Open – 1987/2001 – Knokke-Heist
Ce tout premier tournoi féminin en Belgique est connu sous le nom de ‘Sanex Trophy’ et a lieu pour la première fois à Knokke-Heist, au Royal Zoute Tennisclub. L’année suivante, l’organisation déménage à Bruxelles, où Arantxa Sanchez Vicario, 17 ans à l’époque, vient montrer tout son talent pour décrocher le titre. En 1989, le tournoi est organisé en juillet et voit la Tchèque Radka Zrubakova rafler la mise. Maria Sanchez Lorenzo est la première lauréate et empoche 16.000 dollars. Cette année entre dans les annales car une wild card pour le tournoi de double est attribuée à Kim Clijsters, 16 ans, et Justine Henin, 17 ans. En 2001, Iroda Tuylganova gagne la dernière édition.

European Open -Depuis 2016 – Lotto Arena d’Anvers
Tennium, la société d’investissement de l’homme d’affaires gantois Kristoff Puelinckx et de l’ancien joueur Sébastien Grosjean, reprend en 2016 la licence du tournoi ATP de Valence, en faillite. Avec David Goffin en tête d’affiche et Anvers comme capitale belge du tennis, les deux hommes espèrent faire renaître les succès d’antan dans une enceinte un rien plus petite, la Lotto Arena. En outre, l’attrait de Goffin n’est pas encore de nature à transformer directement l’événement en un énorme succès.

A ce jour ne subsiste plus qu’un seul tournoi en Belgique : European Open qui se joue à Anvers.

Extrait tiré du Play Tennis numéro 372