Publié le 27 janvier 2020

Une affaire de famille !

Partager sur

La marque Babolat créée par Pierre Babolat en 1875 est aujourd’hui le premier choix en sports de raquettes. Comment cette société familiale gérée de père en fils est arrivée à ce niveau en presque 150 ans ? Mais surtout comment reste-t-elle compétitive dans une ère où le consommateur devient de plus en plus exigeant ?

On obtient vite réponses à ces questions en visitant le site de Corbas où on comprend très vite que rien n’est laissé au hasard chez Babolat.  En terme de logistique tout est automatisé, de la réception des conteneurs au stockage, mais ensuite aussi en ce qui concerne la préparation des commandes, de l’emballage jusqu’à la livraison finale chez le client, tout est minutieusement huilé et d’une efficacité rare.

La logistique c’est une chose, mais il y a évidemment la qualité des produits et son évolution.  En effet Nadal ne joue pas avec Babolat par hasard, être au sommet, c’est une chose, mais y rester en est une autre.  Là aussi, en parcourant les différents ateliers du site de Corbas, on se rend compte que ce sont les petits détails qui font les résultats ou qui mènent aux victoires.  L’atelier qui est destiné à la préparation des raquettes des joueurs et joueuses professionnels des circuits ATP et WTA en est la preuve également.  En fonction des saisons (terre battue, surface dure, etc…) et des souhaits ou/et besoins des joueuses et joueurs Babolat, les raquettes sont préparées de main de maître dans les détails pour assurer le meilleur ‘feeling’ et confort possible au moment de l’impact de la balle.  Tout est véritablement pensé et modelé pour chacun ou chacune !

Mais ce n’est pas tout, il y a le cordage, qui représente 50 % de la raquette.  Et ici, on est dans un domaine que Babolat maitrise à la perfection, puisque la marque a commencé son activité en 1875 avec la création de cordages en boyaux naturels.  En 1925 le cordage VS est créé par Albert Babolat.  Il sera à la base notamment des succès des Mousquetaires (Borotra, Lacoste, Brugnon et Cochet), en 1955 le cordage VS devient le VS Superior (synthétique).  Si ce n’est qu’au début des années 90, que Babolat crée ses premières raquettes, en 1994 plus précisément, le succès viendra très vite avec la victoire de Moya à Roland Garros en 1998.  La suite pour la marque Babolat, on la connaît, Andy Roddick gagne l’US Open en 2003 et puis commencent les années Clijsters, mais surtout et évidemment l’ère Nadal, le nr 1 Mondial, sans oublier Thiem, qui s’il n’a pas encore gagné un Grand Chelem, ne devrait plus tarder à le faire…

Entretemps, en 2001, Babolat a aussi créé sa marque de balles de tennis, de chaussures en 2003 (en collaboration avec la marque Michelin), et toujours en 2003, la gamme de textiles Babolat est lancée.  On s’en voudrait de ne pas ajouter à la panoplie de la marque, que le Badminton représente une part très importante de son volume.  Enfin, le padel, dont la discipline se développe de plus en plus, devrait prendre encore plus d’importance chez Babolat dans les prochaines années…

Et puis, si on n’était pas assez convaincus, Babolat visera encore la gagne en Australie, puisque Nadal et Thiem (pour ne citer qu’eux) aborderont la 2ème semaine à Melbourne avec beaucoup d’ambitions…réponse dimanche !

Par Thierry Milan